Dames du XIIe siecle, T.1 by Georges Duby

By Georges Duby

Je présente ici six figures de femmes que j'ai choisies parmi les moins indistinctes. C'est un graduation. Un autre livre traitera du memento des aïeules, tel qu'il se conservait dans les maisons de haute noblesse, précisant l'image que les chevaliers faisaient en ce temps des dames. J'examinerai enfin, dans un dernier tome, quels jugements portaient sur ces femmes les hommes d'Eglise qui dirigeaient leur sense of right and wrong et s'efforçaient de les tirer de leur perversité local. Ce que je m'emploie à montrer n'est pas le réel, le vécu, inaccessibles. Ces femmes ne seront jamais que des ombres indécises, sans contour, sans profondeur, sans accessory. Ce sont des reflets, ce que reflètent des témoignages écrits. Des témoignages datant de l'époque, tous officiels, lancés vers lepubIic,jamais repliés sur l'intime. Des textes écrits par des hommes, faits pour être dits à haute et intelligible voix, et pour enseigner. Pas plus que l. a. sculpture ou los angeles peinture, los angeles littérature du XIIe siècle n'est réaliste. Elle determine ce que l. a. société veut et doit être. Reconstituer un système de valeurs, voilà tout ce qu'il m'est attainable de faire. Et reconnaître dans ce système los angeles position assignée aux femmes par le pouvoir masculin.

Show description

Read or Download Dames du XIIe siecle, T.1 PDF

Best history_1 books

Panzerbeobachtungswagen

Panzerbeobachtungswagen КНИГИ ;ВОЕННАЯ ИСТОРИЯ Издательство: Panzer TractsСерия: Panzer Tracts 11-1Автор(ы): Thomaz Lentz, Hilary Louis DoyleЯзык: EnglishГод издания: 2003Количество страниц: 48ISBN: 0-9708407-9-9Формат: pdf (300 dpi) 2570x3290Размер: 21. zero mbUsing unique Large-scale drawings of the turret and thousands of chassis measurements, the Panzer Tracts workforce has created a brand new set of ultra-accurate drawings of the rarest of Germany's armored commentary automobile - the Pz.

Daily Life of the Nubians (The Greenwood Press Daily Life Through History Series)

Till lately little was once recognized approximately old Nubia and daily lives of the Nubian humans apart from realizing it was once a civilization modern with, targeted from, and residing below the shadow of historical Egypt. Nubia existed from approximately 3500-300 BCE, as regards to 3,000 years. due to contemporary titanic archeological surveys, we've got a far clearer photograph of Nubian civilization, what they ate, how they dressed, how they cared for his or her useless, their army triumphs and defeats, the place their towns have been outfitted, and what they gave the impression of.

Extra info for Dames du XIIe siecle, T.1

Sample text

Ce geste imposait d'obéir, il imposait de servir. Comme la nouvelle mariée, comme le nouveau vassal, comme le moine au terme de son noviciat, la Madeleine changeait de vie, elle renaissait véritablement. S'agenouillant, elle exprimait sa volonté d'entrer, « non seulement en esprit, mais corporellement », en service, et elle était effectivement « acceptée », reçue, incorporée à la maison d'un maître, à sa familia, à l'équipe de ses serviteurs, de ses protégés, de ceux dont il attendait l'obéissance et qu'il nourrissait de ses grâces.

Propos de la reine, la femme du lion, Madame Fière l'orgueilleuse, dont Renart s'empara nuitamment, alors que, très courroucée contre son mari, elle dormait à l'écart, qui donc ne se rappelait la bonne fortune de Geoffroi Plantagenêt, en visite à la cour de France ? Aliénor n'était-elle pas, elle aussi, encline, méprisant les avis des sages (« Dieu te garde de déshonneur »), à donner son anneau aux garçons dans l'espoir qu'ils viendraient bientôt, « pour l'amour » promis par ce gage, lui « parler privément et sans grande noise » ?

Beaucoup la guettaient. Deux faillirent la prendre durant le court voyage qui la conduisit d'Orléans à Poitiers. Elle réussit à s'enfuir de Blois, de nuit, avant que le seigneur de la ville, le comte Thibaut, ne parvînt à en faire de force sa femme, puis, suivant l'avertissement de ses anges gardiens, elle évita le passage où l'attendait en embuscade le frère d'Henri Plantagenêt. Ce fut dans les bras de ce dernier qu'elle tomba. Gervais de Canterbury suggère qu'Aliénor avait préparé son coup ; il affirme qu'elle signifia par messager secret au duc de Normandie qu'elle était disponible.

Download PDF sample

Rated 4.68 of 5 – based on 35 votes